Associations‎ > ‎

Bassin de L'Orne Saosnoise

BASSIN DE L’ORNE SAOSNOISE  02.43.34.14.59  vbaudouin@neuf.fr  Johann RAYMOND

Né de la volonté des communes riveraines des cours d’eau de se regrouper, le Bassin de l’Orne Saosnoise prévoit des plans de gestions cohérents en mutualisant les moyens techniques et financiers nécessaires à leurs mises en oeuvre au travers de son comité syndical réunissant 42 communes. Dans le bulletin d’informations communal 2013, les rôles, les objectifs, le fonctionnement ainsi que les enjeux futurs du syndicat intercommunal vous ont déjà été largement présenté, c’est pourquoi, concrètement, je vous fais part de l’ensemble des travaux réalisés sur notre commune durant l’année 2014.

En 2016 : l’inventaire des zones humides du bassin versant de la SARTHE AMONT
Suite à la nouvelle loi sur l'eau et en vue de finaliser les documents d'urbanisme, l'établissement d'un inventaire des zones humides du bassin versant de la SARTHE AMONT a été réalisé sur les 82 communes concernées.

Définition d’une zone humide
Loi sur l'eau : Article 2 "(…) on entend par zone humide les terrains, exploités ou non, habituellement inondés ou gorgés d'eau douce, salée ou saumâtre de façon permanente ou temporaire ; la végétation, quand elle existe, y est dominée par des plantes hygrophiles pendant au moins une partie de l'année".
Pour notre commune, les surfaces en cultures et les peupleraies n'étaient pas prises en compte.

Méthode d’inventaire « participatif » communal
Une première réunion de lancement a eu lieu afin de présenter la méthode.
Puis, un groupe communal composé d'élus, agriculteur, associations, mémoires locales a été créé dans le but de répertorier les délimitations des zones humides potentielles.
Il s'en est suivi qu'un inventaire de terrain a été établi. Ce dernier a fait l'objet d'une information publique (affichage en mairie, recueil des doléances).
Le document d’urbanisme officiel a ensuite été préconisé et validé par le conseil municipal.
La carte de l'inventaire des zones humides de la commune de Mézières est consultable en mairie.
L'intérêt d'avoir répertorié les zones humides est bien entendu dans le but de les préserver afin de maintenir leur écosystème et leur rôle dans l'équilibre de la biodiversité.

Mézières terre d'accueil ! 21 cigognes se sont arrêtées à Mézières le 21 février 2015, étant situé sur leur couloir de migration.

En 2015
Remplacement d’une vanne en bois à crémaillère sur l’Orne Saosnoise à hauteur de La Cocherie. Alimentant le bras secondaire rejoignant le ruisseau du Guélodin, l’ouvrage réalisé par la SARL Christian BATARD, permet désormais de réguler les flux d’eau plus facilement.

L’entretien de la ripisylve (végétation des berges), réalisé trois mois durant par l’association d’insertion « études et chantiers » sur plus de deux kilomètres et faisant appel aux techniques du génie végétal a été la plus grosse mise en oeuvre de l’année 2014 sur notre commune. Le travail colossal effectué permettra à ces premières eaux de ruissellement de redévelopper une biodiversité et de retrouver l’équilibre écologique recherché par le syndicat du bassin de l’Orne Saosnoise pour l’ensemble des cours d’eau dont il a la responsabilité.

Réhabilitation d'une frayère à brochets sur un bras secondaire se déversant dans l'Orne saosnoise à la hauteur de " villier ".

Certes le parcours est encore long, mais les premiers résultats piscicoles sont encourageants, et il appartient ainsi à tous les propriétaires et locataires riverains de prendre conscience des enjeux futurs parce que les petits ruisseaux font toujours les grandes rivières…
Johann RAYMOND Délégué titulaire au Bassin de l’Orne Saosnoise et membre du Bureau.